Libre de nos
choix depuis 1974.
BESOIN D'EN PARLER?
Québec : 418 682-6222
Sans frais : 1 877 662-9666
7 jours sur 7 • De 9h à 21h
BESOIN D'EN PARLER?
Québec : 418 682-6222
Sans frais : 1 877 662-9666
7 jours sur 7 • De 9h à 21h
ON EST À L'ÉCOUTE
TOUS LES SOIRS
De 9h à 21h • 7 jours sur 7
Québec: 418 682-6222
Sans frais: 1 877 662-9666

Mes 3 options :

Au Québec, l’adoption est prise en charge par le service d’adoption des Centres jeunesse. Contactez le point de service de votre région pour obtenir de l’information.

S.O.S. Grossesse peut également rencontrer les femmes ou les couples qui sont ambivalents face à leur décision. Pour prendre rendez-vous avec une intervenante, il suffit de joindre le service d’écoute téléphonique

QUESTIONS FRÉQUENTES CONCERNANT L’ADOPTION

DÉROULEMENT

À quel moment puis-je faire des démarches pour confier mon enfant en adoption?

Normalement, la première rencontre avec le service d’adoption du Centre jeunesse a lieu lorsque les parents biologiques songent à confier leur enfant en adoption. Cette rencontre est informative car vous prendrez la décision finale à la naissance de l’enfant. Les démarches peuvent également être entreprises plusieurs mois, voire plusieurs années après la naissance de l’enfant. 

Lorsqu’une démarche est entamée, est-ce que je peux changer d'idée?.

Aucune décision n’est prise de façon officielle avant la naissance de l’enfant. Par la suite, la mère ou le couple doit signer un formulaire de consentement pour légaliser l’acte et a environ trente jours suite à cette signature pour revenir sur la décision. Si tel est le cas, aucune justification n’est nécessaire et l’enfant doit être rendu à la famille biologique.

Après, les parents doivent s’adresser au Tribunal pour déposer une demande en vue d’obtenir la restitution de leur enfant. La décision sera prise dans l’intérêt de l’enfant et des raisons majeures seront exigées pour renverser la décision. Après l’ordonnance de placement, les parents biologiques n’ont aucun recours légal pour reprendre la garde de l’enfant. 

Est-ce que le père biologique peut empêcher la mère de confier l’enfant en adoption?

Lorsque la paternité est reconnue, le consentement des deux parents est nécessaire pour légaliser l’acte. Pour que le père refuse que l’enfant soit confié en adoption, il doit cependant avoir la volonté et la capacité de prendre en charge la garde de l’enfant et être considéré apte à assurer son bon développement.

Est-ce que les parents biologiques peuvent choisir certains critères concernant la famille adoptive?

Oui, les parents biologiques peuvent donner leurs préférences quant à la religion, à l’âge, à la composition du groupe familial, au milieu géographique et aux valeurs des parents adoptifs. Par la suite, l’intervenante ou l’intervenant du Centre jeunesse tentera de sélectionner une famille adoptive qui correspond aux désirs des parents biologiques. 

Est-ce que les parents biologiques ont la possibilité de rencontrer les parents adoptifs?

Pour qu’une rencontre entre les parents biologiques et les parents adoptifs soit possible, les deux partis doivent être d’accord. La rencontre se déroule alors dans l’anonymat en ne divulguant que les prénoms de chacun. 

Est-ce possible pour les parents biologiques de recevoir des nouvelles de l’enfant à la suite de sa mise en adoption?

Il est possible de procéder à une entente morale entre les parents adoptifs et biologiques pour que ces derniers reçoivent des photos ou des nouvelles de l’enfant. Des rencontres pourraient même être possibles si les deux parties en conviennent ainsi. Cette entente peut cependant être rompue à tout moment par l’une ou l’autre des parties, étant donné qu’elle n’a aucun caractère légal.

Qui peut amorcer les démarches de retrouvailles d’un enfant confié en adoption?

Les parents biologiques peuvent entreprendre ces démarches lorsque l’enfant est majeur. L’enfant doit alors consentir à la rencontre. L’enfant peut, lui aussi, enclencher des démarcher de retrouvailles dès l’âge de 14 ans, ou avant s’il a le consentement de sa famille adoptive. Les parents biologiques ont également un droit de refus. 

ADOPTER UN ENFANT

Quelles sont les conditions requises pour pouvoir adopter un enfant au Québec?

Au Québec, toute personne majeure peut adopter un enfant, peu importe sa situation matrimoniale et son orientation sexuelle. Le parent adoptif doit avoir au moins 18 ans de plus que l’enfant adopté. La personne voulant adopter doit avoir la capacité de prendre en charge un enfant et doit être considérée apte à assurer le bon développement d’un enfant.

Quels sont les différents types d’adoption?

  1. Adoption régulière : Bébé naissant qui est confié en adoption par ses parents biologiques peu de temps après l’accouchement.
  2. Adoption en banque mixte : Candidats qui acceptent d’être une famille d’accueil auprès d’un enfant avant qu’il ne devienne adoptable, en sachant qu’il se peut que cet enfant retourne vivre chez ses parents biologiques.
  3. Adoption internationale : Adoption d’enfant(s) à l’étranger.

Quel est le délai moyen pour adopter un enfant?

Pour l’adoption régulière, il faut compter une attente de plusieurs années. Ce temps d’attente varie d’une région à l’autre. Pour l’adoption en banque mixte, les délais sont de quelques jours à quelques mois. 

OUTILS D'AIDE À LA DÉCISION

Faites l'exercice de la balance décisionnelle pour faire un choix éclairé.

Faire l'exercice >>

COMMENT ACCOMPAGNER MA PARTENAIRE DANS L'INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE?

Le jour de l’interruption volontaire de grossesse (IVG), vous pouvez accompagner votre partenaire dans la salle d’intervention et/ou dans la salle de repos.

Lors de l’intervention, plusieurs émotions peuvent coexister.

Lire plus >>